Le Café de la Paix

Table des Artistes

Aube Mag' N° 7 - Octobre 2019 - pages 46-47

LE CAFE DE LA PAIX DE TROYES EN 1902.jpg
CAFE DE LA PAIX RUE EMILE ZOLA.jpg

Le Café de la Paix, une institution présente depuis si longtemps dans le paysage gastronomique Troyen que beaucoup ignorent qu’elle y est ancrée a minima depuis la fin du XIXème siècle (ci-contre, en haut, vue carte postale de 1902).


Aujourd’hui table des Artistes reconnue, l’édition 2019 des Nuits de Champagne nous donne prétexte à mise en lumière de l’établissement.


Initialement installé sur 2 niveaux, dans l’immeuble (resté d’architecture très semblable à celle d’alors) de l’actuel magasin Armand Thiery Femmes (face Monoprix), au 72 Rue Émile Zola (ex Rue Notre-Dame), le Café de la Paix avait été construit sur le même principe d’élégance feutrée très select que le Café de la Paix - Grand Hôtel de Paris-Opéra.


L’établissement recevait, alors, le gratin des notabilités locales (bonnetiers, industriels...), qui aimaient à s’y réunir au 1er étage, dans la grande salle de billard à l’ambiance gentlemen’s club, comme autour d’une bonne table de la Brasserie-Bar du RDC.


L’institution traversera les temps sans que les guerres et mouvements révolutionnaires, qui rythmeront l’Histoire Française d’alors, ne parviennent ni à perturber son activité, ni à menacer sa pérennité. Pas même la captivité en Allemagne, comme prisonnier de Guerre, de son propriétaire, M. Seiler, pendant toute la 2nde Guerre Mondiale, son épouse ayant parfaitement assuré la continuité de l’Affaire pendant cette période.

LE_CAFE_DE_LA_PAIX_DE_TROYES_DEFILE_DES_
LE CAFE DE LA PAIX DE TROYES REMPLACE PA

Ce ne sera que fin 1959 - début 1960 que la bascule s’opèrera dans la vie du Café de la Paix, lorsque M. Seiler - son fils parti et son épouse malade - décidera de mettre un terme à l’aventure. Une fin toute provisoire, néanmoins...


Les lieux seront rachetés par l’enseigne SAVECO (pour "SAVoir ECOnomiser", qui y installera le 1er libre-service avec caddies de la ville, sur le modèle des grandes surfaces. Mais, très vite, en 1961, M. Seiler - s’ennuyant tellement depuis sa nouvelle retraite -  relancera l’activité du Café de la Paix en ses murs actuels (photo ci-contre), face aux Halles, au 52 Rue du Général de Gaulle (ex Rue Thiers). La réputation de M. Seiler suffira à immédiatement faire revenir la clientèle fidèle d’industriels qui fréquentait les anciens locaux vers les nouveaux.


Dernier tournant en 1978 : la famille Mélin, déjà propriétaire de la Brasserie Vosgienne à Troyes, reprend les lieux. “Nous étions plus partis sur l’idée d’un Bar, racontent Sylviane et Michel Mélin, mais comme nous étions parfaitement capables de faire la même cuisine que celle pratiquée jusque là, nous avons perpétué exactement la même Carte que celle qui avait accompagné les lieux jusqu’à nous.

 

Encore aujourd’hui, la Carte est identique à celle de l’époque”.

 

Une constance qui, une fois la phase de test, imposée par les clients, passée avec succès, aura valu une clientèle fidèle aux Mélin, d’industriels, de générations successives d’une même famille... et, depuis1983/84, d’une grande part des Artistes passant en Tournée (ou non) par notre belle cité Tricasse.

Petit florilège ci-après...

LE CAFE DE LA PAIX DE TROYES EN 1903.jpg
LE CAFE DE LA PAIX DE TROYES NOUVELLE AD
LOGO CAFE DE LA PAIX.jpg

Logo Café de la Paix papier à entête années 1920

....................................
Le Café de la Paix

52 Rue du Général de Gaulle

10000 TROYES

03 25 73 15 26
....................................