INSOLITE

La Fontaine Saint Georges d’étourvy et l’épreuve de la fidélité conjugale

Aube Mag' N° 5 - Mai 2019 - page 08

LA FONTAINE D'ETOURVY.jpg

Les beaux jours revenus, vous êtes en quête d’une promenade insolite ?


Le joli petit village d’Etourvy est la destination qu’il vous faut. Pour le charme de ses maisons, de sa nature environnante et de son moulin, mais aussi pour la légende qui entoure sa fontaine.

 

Une légende née au retour du seigneur d’Etourvy, passé pour mort en Palestine lors de l’une des premières croisades. Souhaitant, alors, éprouver ce que fut la fidélité de sa femme durant sa longue absence, il puisa de l’eau pure de la fontaine avec son casque et ordonna à sa jeune femme d’y plonger son bras. Celle-ci s’ordonna, mais, au sortir de l’eau, sa main présenta l’apparence d’un squelette rongé qui trahit son infidélité… Depuis lors, les maris jaloux ou soupçonneux n’eurent de cesse de se rendre auprès de la Fontaine Saint Georges pour y faire passer la même épreuve à leur Femme. Et cette légende se perpétua longtemps...


Et pour être complet, cette fontaine, qui ne s’est jamais ni épuisée ni tarie, est alimentée par une résurgence du cours d’eau le « Landion ».

 

C’est sans doute, d’ailleurs, parce qu’il était déjà notoire qu’elle ne se tarissait jamais que les Celtes s’installèrent au pied de cette source, il y a près de 3000 ans, et donnèrent ce nom « Lan » (lieu) et « Dion » (divin) à ce cours d’eau.

 

La fontaine fut ensuite christianisée sous le nom de « Fontaine Saint Georges ».

 

Elle restera jusqu’en 1964 la principale ressource en eau potable du village d’Etourvy.